Rédaction web : comment améliorer le référencement de son blog / site internet

Comment améliorer le référencement mes articles de blog ? Comment optimiser mes contenus web pour un meilleur classement google? Comment écrire pour le web et permettre à mon site de mieux se référencer ? Toutes ces questions sur la rédaction web et le content marketing vous hantent. En effet, vous vous en êtes certainement rendu compte, améliorer le référencement de son blog et attirer du trafic sur son site internet de manière générale n’est pas chose aisée.

C’est pourquoi, je vais partager avec vous les conseils de rédaction indispensables à l’amélioration de votre stratégie de content marketing à long terme. Vous allez découvrir, dans ce billet, des astuces pratiques pour choisir un sujet d’article de blog de manière pertinente, rendre plus efficace la conception de vos textes ainsi que la rédaction de vos contenus web. A la fin de cette lecture, vous saurez comment rédiger un article efficace et posséderez quelques clés pour améliorer le référencement de votre site internet.

Asseyez-vous confortablement, prenez de quoi noter, et préparez-vous pour un voyage qui va bouleverser votre manière de rédiger des contenus web. Prêt(e) ?

 

Rédaction web : erreurs courantes et fausses idées

 

Ecrire sans optimiser le référencement de son contenu web

Améliorer son référencement et rendre son contenu visible sur un moteur de recherche n’est ni simple, ni immédiat. C’est d’autant plus vrai si votre site internet est récent et que vous n’avez pas pris en compte le référencement Google lors de sa conception. Pire, si, par malheur vos contenus ne sont pas conçus selon quelques règles de base du SEO (ou référencement naturel) cela devient mission impossible.

Ainsi, si vous avez déjà écrit beaucoup, passé du temps à rédiger un article de blog, puis deux puis des dizaines et que vous n’avez pas réussi à améliorer votre trafic, ne vous en voulez pas; nous passons tous par les mêmes erreurs. Comme vous pourrez le constater, la difficulté n’est pas tant liée à l’apprentissage de la rédaction web mais plutôt au fait de savoir comment rendre vos contenus plus visibles.

Ainsi, la première chose à faire pour optimiser la rédaction de vos textes est de comprendre les bases du SEO. Cela vous permettra d’acquérir des réflexes de conception et d’écriture web, et, à terme, d’améliorer votre classement dans les moteurs de recherche.

 

Référencement et pertinence sont deux choses différentes

Penser que le contenu est la seule variable de classement de votre page web est une grosse erreur. Sans rentrer dans les détails techniques relatifs au SEO, gardez en tête que votre contenu n’est qu’un des nombreux facteurs de classement de votre page web dans les moteurs de recherche.

Google, par exemple, établi son classement en se basant sur plus de 200 critères évalués à l’aide de nombreuses métriques et données qui ne sont pas uniquement liées à la qualité de votre article de blog par exemple. Pour résumer de manière simple, les moteurs de recherche accordent de la valeur à la pertinence de votre site, sa réputation, son contenu textuel, visuel et le fait qu’il soit optimisé pour l’expérience de l’utilisateur (par exemple visible sur mobile …).

 

Tomber dans le piège du contenu roi

Si vous vous êtes un peu renseigné pour savoir comment écrire un contenu web qui ait des chances d’être vu et lu, vous avez dû tomber inlassablement sur ce conseil : « pour être référencé sur Google, produisez du contenu de qualité».

En effet, l’expression «content is king»; ou, traduit en Français, «le contenu est roi», est la maxime commune à l’ensemble des articles traitant de la rédaction web. Bien que très répandu, cet idiome vous enverra droit dans le mur si vous n’avez pas conscience des mécanismes qui se cachent derrière le référencement web.

A mon humble avis, c’est même le pire des conseils à suivre si vous n’en saisissez pas la portée globale ! Malheureusement, vous retrouverez cette expression clé partout lorsque vous ferez des recherches sur le content marketing.

Peut-être l’avez-vous déjà remarqué, de manière générale, les articles traitant des moyens d’attirer du trafic sur votre site web introduisent cette expression comme un argument d’autorité et assortissent généralement cette notion à des conseils tels que :

  • produisez du contenu de qualité
  • rédigez des articles qui apportent de la valeur à vos lecteurs et prospects
  • vos contenus web doivent se démarquer …

Malheureusement, la notion de contenu de qualité est vaste et subjective. De plus, les moteurs de recherche ne jugent pas la qualité de l’écriture web avec les mêmes critères que les humains. Enfin, il y a une distinction majeure entre qualité et utilité.

Vous vous demandez sûrement comment faire pour améliorer ses chances de produire un contenu textuel qui sera bien référencé ?

Rassurez-vous, si personne n’est capable de dire avec exactitude comment Google évalue la pertinence d’un texte rédigé pour le web, on connait une bonne partie des éléments pratiques qui jouent sur le classement de votre site dans les résultats de recherche.

Ce sont ceux-là, que je vais partager avec vous dès maintenant. Pour commencer, voici quelques conseils de rédaction liés au positionnement de vos contenus. Vous allez voir comment choisir un sujet pour votre article de blog et déterminer son potentiel en termes SEO.

 

Rédiger des contenus à fort potentiel SEO

 

Pensez référencement avant même la phase d’écriture

Pour écrire un article qui ait une chance d’arriver en première position Google, vous devez absolument réfléchir, en amont, à son référencement.

De mon point de vue, si vous devez retenir un conseil pour écrire un article de blog efficace en termes de SEO, c’est celui-ci. En effet, comme j’ai pu l’apprendre dans le passé, à mes dépends, produire un contenu pertinent du point de vue utilisateur mais qui n’est pas optimisé pour le référencement ne sera jamais visible dans les résultats de recherche; ce qui n’a, au final, aucune utilité ; ni pour vous, ni pour tous les lecteurs qui ne découvriront jamais votre article. Alors par ou commencer pour avoir une chance d’être référencé sur Google ?

Le premier conseil que je vous invite à suivre est simple : ne vous focalisez pas uniquement sur la pertinence potentielle de votre texte. Comme nous l’avons vu, la manière de juger la qualité d’un contenu pour un moteur de recherche est très différente de celle des humains. La première chose à faire et de pensez à rédiger un contenu web qui corresponde à une recherche des internautes et qui soit trouvable.

C’est pourquoi, avant même d’écrire les premières lignes de votre page web ou de votre article, je vous invite à prendre du temps pour réfléchir au choix de vos mots clés. Pour avoir une chance d’apparaître sur la première page Google, vous devez déterminer les expressions clés sur lesquelles vous voulez positionner votre texte.

Pour se faire, essayez de vous mettre à la place de votre futur lecteur : que saisiriez-vous dans les moteurs de recherche pour trouver le contenu que vous allez rédiger ? Quelle question poseriez-vous ? Ce sont ces mots que vous devrez reprendre et positionner de manière pertinente dans votre texte comme nous le verrons plus tard.

Gardez en tête que choisir les bons mots clés est un élément indispensable pour espérer bien référencer un article de blog ou une page web. Je vous donnerai quelques astuces pratiques pour choisir les bons mots clés dans le chapitre suivant. Pour le moment, focalisons-nous sur le type de contenu à produire pour augmenter vos chances de visibilité web.

 

Ecrivez des contenus qui répondent aux questions de vos lecteurs potentiels

De manière générale, nous utilisons tous internet et les moteurs de recherche en particulier pour la même chose : trouver des solutions à un problème que nous rencontrons ou des réponses à une question précise que nous nous posons.

Derrière chacune de ces questions se cache un contexte de recherche ainsi qu’une intention spécifique. Ces éléments sont à prendre en compte si vous voulez créer un contenu qui puisse être visible dans les résultats de recherche. Cette notion vous aidera à choisir les bons mots clés. Voyons comment vous pouvez procéder.

 

Rédigez votre contenu web en fonction de l’intention de l’internaute

Pour bien rédiger un article de blog ou une page web, vous devez déterminer à quel contexte et quelle intention répond le contenu que vous avez décidé de produire.

Ceci vous permettra de vous concentrer sur la problématique spécifique et modifiera naturellement votre façon d’écrire. Elle vous permettra de savoir quels mots clés peuvent être utilisés par l’internaute lors de sa recherche et de choisir les bonnes expressions clés en fonction.

Pour déterminer le contexte, je vous propose de vous poser les questions suivantes :

  • quelles sont les informations que mon lecteur potentiel cherche ?
  • quel problème veut-il (ou elle) résoudre ?
  • dans quel contexte est-il au moment de sa recherche ?

Ensuite, essayez de savoir l’intention qui se cache derrière la recherche. On classifie les intentions de recherche selon 3 types :

  • Navigationnelle quand vous cherchez quelque chose que vous connaissez comme une marque. Par exemple « agence web anaio ».
  • Informationnelle quand vous cherchez par exemple sur Google « doit-on passer par une agence web pour créer son site internet », « comment rédiger pour le web » ou encore « que visiter à Marseille ».
  • Intentionnelle ou transactionnelle lorsque la recherche correspond à une phase qui peut précéder un passage à l’action. Un exemple typique de ce type d’intention de recherche est l’intention d’achat « création de site internet à Aix », « dépannage plomberie à Marseille » ou « acheter voiture pas cher ».

Une fois que vous avez déterminé ces informations, vous devriez être capable de savoir exactement à quelle question répondra votre article et commencer à y voir plus clair sur les mots clés à employer dans votre contenu.

 

Définissez le profil type votre lecteur cible

C’est un conseil répandu sur internet. On vous conseille souvent de passer du temps à déterminer vos personas, c’est à dire le profil type de l’internaute pour lequel vous aller écrire : âge, sexe, CSP …

De mon point de vue, si la création de ces personas est bien évidemment quelque chose auquel il faut réfléchir; à de rares exceptions – sites de e-commerce, marques de vêtements … – il me semble inutile d’y passer trop de temps :

  • Si vous avez un blog pour partager votre passion ; vos cibles de lecteurs seront les personnes partageant un intérêt pour votre thématique.
  • Si vous suivez une logique de business directe (vous créez un site pour trouver des clients) ou indirecte (par exemple améliorer le référencement de votre site) ; votre étude de marché vous a déjà permis d’isoler le profil des internautes potentiellement intéressés par votre offre et vos contenus.
  • Il y a généralement peu d’écart entre vos différentes cibles car vous couvrez des thématiques restreintes. Il y a donc souvent un persona unique.

Plutôt que de focaliser votre énergie sur le profilage de vos lecteurs potentiels, je vous invite à vous concentrer sur leurs questions ; les problèmes qu’ils veulent résoudre ; les expressions qu’ils utilisent pour trouver une solution sur le web. Cette approche problématiques / solutions aura l’avantage de regrouper vos lecteurs potentiels pouvant habituellement être éclatés au travers de plusieurs groupes différents de lecteurs cibles.

 

Concentrez-vous sur de contenus répondant à des questions ouvertes

On désigne par question fermée, une question qui appelle une réponse catégorique. A titre d’exemple, les requêtes de recherches relatives à une date historique ou un événement comme « date élections législatives 2017 » sont des questions fermées.

La logique derrière ce conseil est simple : tenter de positionner son contenu web pour répondre à une question fermée vous oblige à arriver en première position sur le moteur de recherche.

En effet, dans le cas requêtes fermées, l’internaute aura sa réponse en consultant le premier résultat et quittera la recherche une fois la réponse obtenue.

Ainsi, à moins d’une opportunité SEO avérée (vous pouvez apporter une réponse plus précise et votre site est suffisamment influent pour arriver en première position), je vous conseille de ne pas produire de contenu optimisé pour des expressions clés relatives à ce type de questions ; ce serait une perte de temps en termes de retour sur investissement SEO.

 

Créez des articles relatifs aux thématiques développées sur votre site

Comme évoqué précédemment, Google, comme les autres moteurs de recherches, utilise la pertinence de votre site internet vis-à-vis de la requête de l’internaute afin de déterminer sa position dans les résultats de recherche.

Ainsi, le site de l’agence web Anaio sera certainement catégorisé par les moteurs de recherche comme une source d’information pertinente pour traiter des sujets liés aux thématiques liées au référencement naturel ou au marketing web. Les moteurs accorderont donc une « prime » aux articles du blog abordant des sujets relatifs à mon cœur de métier : content marketing, réseaux sociaux, rédaction web, création de site internet, l’ergonomie utilisateur ou encore développement web.

En revanche, il y a fort à parier que ces mêmes moteurs de recherche n’accorderont aucun crédit à ce site internet pour conseiller les internautes sur la manière de créer une magnifique composition florale.

C’est pourquoi, si vous voulez renforcer la pertinence de votre site internet ou de votre blog auprès des moteurs de recherche, je vous conseille de produire assez régulièrement du contenu en rapport avec les thématiques principales que vous avez défini. Vous favoriserez la légitimité globale de vos pages web incluant des expressions clés relatives à votre « corpus métier ».

Je sais, ses conseils de conception rédactionnelle stimulent probablement déjà votre inspiration et vous êtes certainement en train d’imaginer les types de contenus que vous allez pouvoir créer pour optimiser le référencement de votre site internet. Néanmoins, avant de plonger dans les règles d’écritures web et les éléments d’optimisation technique, je vous propose que nous nous penchions rapidement sur un dernier élément relatif à la conception d’un contenu web optimisé : l’importance de la complétude de l’information dans vos articles.

 

Rédigez un texte qui apporte une réponse complète à votre lecteur

Lorsque vous décidez de traiter d’un sujet, notamment dans le cadre d’un article de blog, essayez, dans la mesure du possible, de satisfaire la requête de l’internaute ; voire, d’aller au-delà de ses attentes.

Pour se faire, essayez de traiter le sujet le plus largement possible. Je vous explique pourquoi. Comme nous l’avons déjà évoqué, les moteurs de recherches utilisent énormément de données pour décider du classement d’une page web dans les résultats de recherche. Ces données font varier en permanence la position de votre site.

En dehors de l’analyse sémantique, syntaxique et technique de votre texte que les robots réalisent lors de l’indexation de votre site ; les moteurs de recherche s’appuient sur les données comportementales des internautes ; et ce, pour affiner leur appréciation de pertinence d’une page web.

Ces éléments comportementaux permettent aux moteurs de modéliser le degré de pertinence de la réponse proposée par votre contenu web. Vous vous demandez comment cela se passe concrètement ? Pour faire simple, le moteur observe la manière dont les internautes interagissent avec votre contenu. Ils mesurent par exemple le fait qu’ils cliquent sur votre page lorsque cette dernière est affichée dans les résultats de recherche ou pas. Ils calculent le temps que vous passez sur une page et déterminent si vous consultez d’autres contenus du site avant de partir …

Tous ces indicateurs : taux de clics (on parle de taux de clic ou « CTR »), taux de  rebond (aussi désigné sous le terme « Bouncing Rate » en SEO),  temps passé sur votre page … leur permettent d’affiner votre score de pertinence sur le sujet traité. Plus impressionnant encore, Google est aujourd’hui capable d’enrichir ces métriques en analysant, par exemple, le fait qu’un utilisateur arrête ses recherches ou non après la lecture de votre contenu …

C’est la raison pour laquelle, vous devez, dans la mesure du possible vous efforcer de créer du contenu web efficace et irréprochable du point de vue de utilité réelle et expérience utilisateur.

Vous avez désormais en votre possession des suggestions concrètes pour savoir quels sujets traiter et comment aborder l’écriture de textes pertinents sur le plan SEO, il nous reste à découvrir les éléments techniques de rédaction qui vous permettront de rendre votre composition visible des internautes grâce à quelques bonnes pratiques SEO.

Voici donc quelques conseils techniques pour vous permettre de mieux réussir et peut-être même, d’arriver première position sur Google, qui sait ?

 

Choisissez des mots-clés pertinents

Vous bouilliez d’impatience de vous lancer dans le travail d’écriture, vous salivez déjà, à l’idée d’améliorer le référencement de votre site… stop ! Si vous savez maintenant exactement les questions sur lesquelles vous pouvez apporter un plus aux internautes, il va falloir faire en sorte que votre page soit visible sur le web.

Pour cela, la première chose à faire et de réfléchir à votre rédaction en vous basant sur l’élément principal qu’utilisent les moteurs pour classer les sites : les mots clés. Les mots clés sont le cœur de la stratégie du référencement web.

 

Déterminez l’expression clé principale à référencer

Pour augmenter vos chances de bien référencer votre blog, vous devez essayer de suivre une règle simple: une page web doit être optimisée en vue de référencer une  expression clé principale.

Pour choisir ces mots ou expressions clés de manière efficace, essayez de déterminer ce qui sera idéalement tapé par l’internaute pour trouver la solution au problème que vous traitez.

Attention, choisir une expression principale ne signifie pas s’empêcher d’intégrer des variantes du mot clé ; au contraire : cela augmente vos chances d’être référencé sur ces expressions annexes et ainsi, d’attirer du trafic, parfois sur des termes inattendus.

 

Utilisez des outils pour trouver les bons mots clés

D’un point de vue pratique, vous pouvez utiliser de nombreux outils pour obtenir des suggestions de mots clés, à commencer par l’auto-complétion proposée par les moteurs de recherche.

 
utiliser autocompletion google pour choix des mots-clés

Il existe de nombreux autres outils SEO qui vous permettront de trouver de bons mots clés tels que semrush, moz keyword explorer, yooda insight ou encore kwfinder. Pour trouver des variantes de votre expression principale et des expressions corrélées, vous pouvez également vous appuyer sur des outils comme keyword schitter, uber suggest, answer the public ou encore la suggestion google.

 

Evaluez la pertinence de vos mots clés

S’il y a une chose à retenir dans le choix des mots clés, c’est que vous devez privilégier, dans la mesure du possible, les expressions qui recèle à la fois un fort potentiel de trafic et qui soient atteignables compte tenu de la pertinence actuelle de votre site aux yeux de Google. Voici ce que j’entends par fort potentiel et atteignable :

Fort potentiel : Avec un volume de recherche conséquent et présentant peu de résultats pour la requête ciblée.

Atteignable : Qui sont localisées sur des requêtes présentant une concurrence faible. En effet, il est inutile d’essayer d’être premier sur une requête pour laquelle Wikipédia est premier sur Google ou seuls de gros sites trustent la première page de résultat.

Là encore, les outils cités précédemment tels que semrush ou moz peuvent largement vous aider.

 
choisir et évaluer les mots clés

 

Respectez les règles d’écriture web

Imaginez-vous quelques années en arrières, sur les bancs de l’école. Votre professeur de lettre vous obligeait à utiliser une couleur pour certains titres, souligner les sous titres, mettre en italique certaines parties, organiser votre texte en paragraphes etc. Il y avait une raison à cela : faciliter la lecture de votre texte à ses lecteurs. En l’occurrence lui et, si vous avez eu de la chance, vos parents.

Depuis l’école, on vous a donc appris à organiser vos textes et hiérarchiser les informations dans vos compositions écrites. Figurez-vous que les règles à observer pour l’écriture web sont globalement les mêmes que celles utilisées en rédaction de texte ; simplement, les outils sont différents.

Pour Google et les autres moteurs, l’accessibilité et la lisibilité sont tout aussi importants qu’ils l’ont été pour vos rédactions scolaires ; et pour cause, cela facilite la vie de ses clients : les internautes. Voyons comment travailler, structurer et clarifier vos contenus web pour qu’ils puissent avoir un chance d’être bien référencés.

 

Travaillez le titre et la description de votre page web

Partons du principe que vous ayez réussi à positionner un article de blog sur la première page Google. Un lien vers votre page web est donc affiché à l’internaute parmi les résultats de recherche. Désormais, tout l’enjeu pour votre site internet est d’arriver sortir du lot. En effet, vous voulez faire en sorte que l’internaute clique sur votre contenu et pas celui d’un des 9 autres sites affichés sur la même page.

Mais comment va-t-il décider de cliquer sur votre lien ou de passer au suivant ? Des études montrent qu’il va baser sa décision sur 3 éléments :

  • La position de votre site sur la page de résultats
  • La pertinence du titre de votre page web au regard de sa requête.
  • Le contenu de la description de votre page.

Vous devez donc optimiser ces éléments et vous attacher, quand c’est possible, à respecter quelques règles d’optimisation SEO pour le titre de votre page et sa description :

Un titre de page court et percutant: Les études montrent que votre titre de page doit être court et que le titre « idéal » doit contenir autour de 60 caractères espaces inclus et 8 à 10 mots. Il doit contenir l’expression clés ou les mots correspondant à la requête ciblée. Dans la mesure du possible le mot clé principal doit être au début du titre. Sachez que le titre de votre page web est pris en compte dans le référencement et possède un poids important.

 
Rédiger un titre de page efficace

Une description attractive: Si elle ne rentre pas en compte dans le calcul de positionnement d’un site, la  balise description joue fortement sur le taux de clic. A titre informatif, le moteur de recherche Google préconise d’utiliser un format de description construit autour de deux phrases pour la description de votre page web. La première phrase doit décrire le contenu, l’autre engager l’utilisateur avec, par exemple, un appel à action.

Pour vous donner un exemple concret, la description de notre formation référencement pourrait être «Rendez votre site internet visible grâce à notre formation référencement à Marseille. Découvrez le programme et réservez votre place avant qu’il ne soit trop tard ! »

En termes de longueur de contenu, il est souvent conseillé par les outils fournissant des métriques de qualité SEO, de ne pas dépasser les 170 caractères.

Maintenant que votre titre de page est optimisé pour le référencement, attachons nous  aux éléments d’organisation et de mise en forme du texte.

 

Hiérarchisez votre contenu

Comme pour la rédaction papier, vous devez hiérarchiser vos informations. Là encore, rien de bien compliqué, il suffit d’observer les mêmes règles de rédaction pour le web que pour le format papier.

Pour internet voici les éléments de mise en forme qui jouent sur la qualité de votre référencement et sur lesquels vous devez vous appuyer :

 

Mettez en place les balises titre

A l’école vous utilisiez des couleurs pour différentier visuellement les titres et les sous-titre. En référencement web, la couleur n’est pas importante. Les outils utilisés pour la hiérarchisation des concepts sont identiques aux mécanismes utilisés sous Word.

Rappelez-vous; si vous avez utilisé un logiciel de traitement de texte récemment, vous avez eu la possibilité d’utiliser les mises en forme  «Titre 1», «Titre 2» etc. Et bien pour hiérarchiser les titres sur une page web on utilise les balises H1 à H6.

Ces balises, aussi appelées balises Hn, sont équivalentes aux mises en forme de titre sous Word. Titre 1 est identique à H1, sur le web il doit contenir le titre de votre contenu. Il ne doit donc y avoir qu’un H1 par page! H2 est utilisé pour les titres de paragraphe principaux, h3 pour les sous titres, h4 pour les sous sous-titres etc.

Le rôle des titres est identique ur le web et dans les contenus manuscrits : organiser les informations et structurer votre texte. Sur le web comme ailleurs, vos titres définissent généralement les concepts principaux de vos chapitres.

De manière logique, les mots clés contenus dans les titres de votre article auront plus de poids au niveau du référencement naturel de votre page web que les mêmes mots utilisés dans le corps du texte.

Inutile de préciser que les mots-clés contenus dans une balise H1 ont bien plus de poids en termes de référencement que ceux utilisés dans une balise de rang inférieur.

Si vous n’êtes pas webmaster, rassurez-vous, les outils de création de sites internet d’aujourd’hui facilitent grandement la mise en place de ces balises comme l’illustre la capture ci-dessous :

 
utiliser balises titres Hn avec un CMS

 

Utilisez les outils de mise en forme du texte

De la même manière que vous soulignez des mots dans une rédaction écrite, vous pouvez utiliser les différentes mises en forme de texte pour faire ressortir les concepts importants. Pour cela vous pouvez utiliser le gras, l’italique ou le souligné.

Sans abuser de ces astuces qui ont vraisemblablement un poids faible dans l’optimisation du référencement d’une page web, n’hésitez pas à positionner ces mises en forme spécifiques sur des notions clés ou des termes importants.

 

Utilisez des images pour enrichir vos articles

Quand le contexte s’y prête, vous pouvez insérer des images dans votre texte. Non seulement elles enrichissent votre contenu, mais en plus, elles améliorent le référencement de votre page web. Respectez néanmoins certaines règles :

  • nommez vos images avec un nom explicite. Par exemple, j’ai nommé l’image ci-dessous « optimisation-image-referencement-naturel » plutôt que « 201704-SEO14»
  • Remplissez la balise alt de l’image. A titre informatif, le texte de cet attribut remplace l’image quand cette dernière ne peut être affichée par le navigateur. Là encore, les outils CMS facilitent l’édition de l’attribut « alt » des images.

 
Optimiser référencement image avec balise ALT

En effet, si les métas informations décrites plus haut sont invisibles pour l’internaute, elles sont utiles aux moteurs de recherche. Elles leur permettent de renforcer la compréhension de la thématique de votre page web et jouent donc sur le référencement votre page web en fait.

 

Variez le champ lexical de votre contenu

Soyons clair, nous avons tous tendance à utiliser les mêmes termes lorsque l’on rédige un texte. C’est une manière d’écrire naturelle. Néanmoins, je vous conseille de couvrir la sémantique du sujet traité et d’élargir au maximal le champ lexical utilisé.

Par exemple, vous pouvez:

  • trouver des synonymes de vos mots clés grâce aux outils présents sur le web
  • appuyez vous sur l’ontologie pour enrichir votre texte de notions «connexes».
  • utilisez si possible l’analyse sémantique latente et les corpus / thésaurus liés à votre thématique pour enrichir votre texte et améliorer encore le référencement de votre page web.

En effet, outre le fait d’enrichir lexicalement votre narration, il est très vraisemblable que les moteurs construisent des corpus thématiques complexes pour évaluer la richesse et la pertinence d’un contenu. Il est donc important de garder ces éléments en tête afin d’optimiser le référencement de son site de manière globale.

 

Ajoutez des liens à vos articles

Le rôle premier d’un lien externe est d’apporter un complément d’information utile à l’internaute qui parcourt votre contenu. Citer un site de référence ou, encore mieux, une étude issue d’un site de confiance pour Google, vous permet de légitimer la pertinence de votre page web et, par voie de conséquence, celui de votre site internet pour le thème traité. Bien entendu il faudra créer plusieurs contenus pertinents sur votre thématique pour améliorer la vision qu’à Google de vos textes sur le long terme.

 

Jouez sur la longueur de texte pour améliorer votre référencement

Plusieurs études SEO montrent qu’il existe une corrélation entre la longueur du contenu et son classement. N’hésitez donc pas, quand le sujet s’y prête, à produire des textes de plus de 2000 caractères. Autre avantage d’une stratégie de production de contenu longs : ils semblent être plus efficaces en termes de trafic et d’engagement.

 
correlation SEO entre longueur d'un article et classement SERP

Attention tout de même à ne pas broder du texte, le métier des moteurs et quand même d’analyser et de classifier les textes et leur pertinence !

 

Optimisez vos pages web avec du SEO technique

 

Aidez les moteurs à mieux référencer votre site internet grâce aux métadonnées

 

En quoi consistent les métadonnées ?

Les métadonnées sont des données qui permettent d’enrichir les informations de certains éléments de votre page web. Elles permettent d’enrichir l’information ou de faciliter la compréhension d’un concept ou de son contexte. Dans le cas présent, vous allez les utiliser pour aider les moteurs de recherche à mieux comprendre de quoi traite votre texte.

 

Enrichissez vos contenus à l’aide des méta et microdonnées

Les méta donnés ne rentrent pas en jeu au moment de la rédaction web mais lorsque vous éditez votre texte à l’aide de votre CMS. Nous avons déjà évoqué ces méta-données, plus haut avec la balise méta description et l’attribut alt des images.

Sachez que vous pouvez améliorer le référencement de votre page web en remplissant ces métas donnés car elles aident les moteurs à mieux comprendre vos pages.

Remplir les métadonnées associées aux éléments html d’entêtes et des éléments du corps de votre page web vous donne déjà un super avantage SEO. Là encore inutile d’être consultant SEO ou webmaster pour en mettre en place une bonne partie : les outils CMS actuels vous permettent de le faire nativement ou à l’aide d’extensions.

Si vous voulez aller encore plus loin et que vous sentez l’âme technique, vous pouvez vous renseigner sur la mise en place de json-ld sur le site schema.org ou l’utilisation des formats microdata et rdf qui semblent tous avoir impact réel sur le classement des sites et leur référencement naturel.

 

Optimisez et compressez vos images

Nous l’avons évoqué précédemment, les moteurs jugent l’expérience utilisateur. Hors la rapidité d’affichage de votre page est un critère de référencement. Pensez donc bien à redimensionner vos images et à les compresser avant leur mise en ligne.

Pour cela vous pouvez utiliser des outils tels que Gimp, Photoshop ou des outils en ligne de compression d’image.

 

Vérifiez l’accès à vos contenus

Alors oui, on traite de rédaction web, mais il me semblait important de le rappeler : si vous empêchez l’accès de vos contenus aux moteurs de recherche, toute optimisation SEO est inutile : aucune page web de votre site internet ne sera jamais référencée.

En effet, un site web est inaccessible ne sera pas indexé et il n’apparaîtra jamais dans les résultats de recherche.

Pour vérifier que votre page est accessible aux robots, vous pouvez vous appuyer sur l’outil Google de test du fichier robot. Notez que pour y accéder vous devrez auparavant créer un compte google.

 

Penchez-vous sur l’optimisation SEO de votre site

Si ce sujet n’est pas lié directement à la création de contenus web, essayez, dans la mesure du possible, de vous pencher sur l’optimisation technique de votre site pour le SEO. En effet, c’est un critère très important pour votre classement. Pour commencer vous pouvez vérifier en priorité que :

  • votre site internet est adapté à l’affichage mobile,
  • son affichage est rapide et sécurisé avec le protocole https,
  • son contenu est bien organisé c’est-à-dire que vos pages sont cloisonnés par thématiques par exemple.

Vous le verrez, l’amélioration de votre site en ce sens vous permettra une indexation bien plus efficace de ses contenus.

 

Promouvoir son contenu web pour améliorer son référencement

Ca y est, vous avez créé l’article idéal pour attirer du trafic sur votre site et augmenter sa pertinence aux yeux des moteurs de recherche. En suivant nos conseils, vous avez également amélioré votre façon d’écrire pour le web.

Vous avez trouvé les bons mots-clés pour votre article, votre contenu est maintenant optimisé pour le référencement et vous avez vérifié qu’il n’y avait aucun élément bloquant pour son indexation ; bref, tout est en place.

A ce stade, si tout se passe bien et que votre texte est construit correctement, votre page web sera indexée dans les résultats de recherche. Vous devez maintenant améliorer la diffusion de votre contenu web afin d’optimiser son classement sur les moteurs de recherche. Voici pourquoi promouvoir votre page et comment procéder.

 

Pourquoi diffuser son contenu sur le web

Il est important de diffuser votre histoire, retour d’expérience ou article de blog au plus grand nombre. En effet, avec un peu de chance, ce travail vous permettra de générer des liens vers votre article. Ces liens permettront d’attirer du trafic vers votre site  internet et améliorerons votre position dans les résultats de recherche. En effet, les liens restent aujourd’hui un des facteurs principaux de la performance du référencement naturel d’un site internet.

On ne va pas se mentir, cette étape est bien plus simple et efficace lorsque l’on dispose déjà d’une base de lecteurs importante ou que votre site est connu. Dans ce cas, diffuser et faire relayer ses écrits devient quasi immédiat. Mais cela n’est peut-être pas encore notre cas, ni le mien d’ailleurs ; il va donc falloir que nous travaillions plus que les autres.

Heureusement, si votre récit apporte de la valeur ajoutée– on parle ici de pertinence réelle jugée du point de vue utilisateur – il y a une petite chance que vos lecteurs providentiels partagent gentiment votre article (comme vous le ferez sûrement :p).

Les liens entrant générés permettront d’améliorer la position de votre site web sur google. Alors comment procéder pour diffuser votre contenu web efficacement ? Je vous propose quelques pistes pour relayer un article de blog dans le paragraphe qui suit.

 

Quelques méthodes simples pour promouvoir un contenu web

 

Profitez du partage sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, une partie importante du trafic internet repose sur l’utilisation des réseaux sociaux. Ils sont devenus un endroit privilégié des internautes pour partager toute sorte de choses : articles, photos, billets d’humeur, bons plans … et bons contenus !

N’hésitez donc pas à utiliser la puissance des réseaux sociaux pour propager votre contenu. Attention néanmoins à choisir les réseaux sur lesquels sont présents vos lecteurs.

Pour être efficace, n’hésitez pas à partager plusieurs fois le même contenu en variant les accroches et les mots clés. Enfin, là encore, utilisez des images, ou, encore mieux des infographies pour enrichir vos partages : elles améliorent grandement le taux de clic.

Une autre manière de relayer son contenu est d’utiliser la publicité pour le sponsoriser. Si vous ne disposez pas de communauté importante, la pub, quand elle est bien ciblée, peut s’avérer efficace et abordable.

 

Diffusez votre article auprès de sites et blogs influents

Vous l’aurez certainement compris, le fait que les gens parlent de votre article envoie des signaux positifs sur la pertinence de votre site internet aux moteurs de recherche. Plus les sources d’informations citant vos écrits ou parlant de vous aux travers de liens sont jugées légitimes par les moteurs, plus votre site aura des chances d’être bien référencé sur Google.

Pour bénéficier de liens vers votre site, vous pouvez, entre autres choses :

  • contacter les auteurs des blogs influents ou qui partagent votre thématique dans l’espoir qu’il (ou elle) le mentionne dans un de leur article (déjà bien référencé de préférence)
  • faire un lien dans les articles liés sur ces blogs (ce type de lien a bien moins de poids)
  • en parler pour apporter une solution au problème résolu dans votre article sur les forums ou dans les groupes de discussion.

 

Mettez en place une newsletter

L’avantage d’une newsletter est simple. Lorsque vous publiez un nouveau contenu, vous pouvez en informer très rapidement des lecteurs qui ont déjà aimé un ou plusieurs de vos articles.

Ces visiteurs récurrents généreront du trafic à chaque publication de nouveau contenu sans effort particulier de votre part. S’ils sont satisfaits, il se peut qu’ils interagissent avec vous au travers des commentaires ou vous cite dans un de leur article. On a parfois vu certains partage créer un effet boule de neige; et ça ; c’est un cadeau énorme pour votre référencement naturel.

 

Résumé et conclusion

Voilà vous êtes enfin arrivé(e) à la fin de ce guide d’optimisation du référencement des contenus web. Pour améliorer encore votre efficacité, n’hésitez pas vous renseigner sur le référencement web. Vous pouvez également participer à une formation référencement naturel pour gagner du temps.

Il y a en effet surement encore beaucoup à dire sur le sujet mais vous disposez désormais les bases pour :

  • ne pas perdre un temps infini avec les erreurs courantes d’écriture web,
  • trouver des idées de mots clés,
  • produire du texte optimisé pour les expressions clés ciblés
  • savoir comment optimiser et hiérarchiser vos textes et contenus web pour le référencement
  • détecter les éléments techniques bloquants le référencement d’une page
  • disposer de méthodes pour diffuser vos contenus et augmenter votre trafic grâce au netlinking

Il ne me reste plus qu’à vous inviter à produire du contenu régulièrement sur votre thématique pour faire vivre votre site et construire sa légitimité sur le long terme. A vous de jouer !

Share This

Cet article vous a aidé ?

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et en faire bénéficier vos amis !