Vous avez décidé de changer de vie et devenir entrepreneur. Cet article vous donne les clés pour aborder votre projet d’entreprise plus sereinement et découvrir ce qui vous attend lors de cette aventure entrepreneuriale.

Il vous permettra de gagner du temps en vous préparant psychologiquement à la création d’entreprise.

devenir entrepreneur

Devenir entrepreneur qu’est-ce que c’est ?

La première définition du mot entreprendre désigne évidemment l’action d’entreprendre une création d’entreprise.

Mais au-delà de cette définition scolaire de l’entrepreneuriat, le fait de devenir entrepreneur couvre un spectre sémantique bien plus large.

En effet, si quelqu’un me demandait aujourd’hui ce que c’est que devenir entrepreneur, je lui répondrais certainement qu’entreprendre est une renaissance à la fois professionnelle et personnelle.

C’est avant tout un défi lancé à soi-même et une magnifique opportunité d’apprendre à se connaitre soi-même.

Car devenir entrepreneur, c’est avant tout changer de vie, bouleverser sa carrière professionnelle et opérer un changement radical d’état d’esprit – ou de mindset pour ceux qui aiment les mots à la mode -.

En effet, pour la plupart d’entre nous, monter son business est synonyme de reconversion professionnelle. Créer sa boite pour passer du statut de salarié à celui de chef d’entreprise, c’est opérer une mutation psychologique importante.

Entreprendre, c’est également changer de positionnement vis-à-vis de nombreux sujets comme la gestion du temps, l’investissement, le rapport à l’argent, au risque, à la sécurité financière, au risque et bien d’autres éléments encore.

Car vous allez certainement vous en apercevoir, créer son entreprise c’est avant tout un challenge aussi difficile qu’enrichissant.

Pour créer votre entreprise, vous allez apprendre à investir en vous. Vous allez devoir augmenter votre spectre de compétences, rencontrer des gens et prendre sans arrêt des décisions et en douter.

Bref, vous allez devoir tout apprendre ou plutôt tout réapprendre en adoptant une vision différente. Mais avant cela, vous allez devoir passer par quelques étapes.

Pourquoi a-t-on peur d’entreprendre ?

Avoir peur d’entreprendre est normal. C’est même indispensable pour devenir entrepreneur. En effet, oser créer son entreprise demande du courage :

  • Du courage pour sortir de sa zone de confort,
  • Du courage pour quitter un schéma de vie et une routine professionnelle.
  • Du courage pour se lancer
  • Du courage pour accepter le regard des autres
  • Du courage pour accepter l’incertitude
  • Du courage pour apprendre de nouvelles choses…
  • Le courage de faire face aux risques de la création d’entreprise
  • Le courage d’accepter une forme d’insécurité financière

Qu’est-ce qui nous pousse à devenir entrepreneur ?

Il y a de nombreuses raisons qui peuvent nous pousser à devenir entrepreneur :

Le déclencheur est probablement différent pour chacun d’entre nous :

  • Aspiration personnelle et envie de changement de vie
  • Chômage
  • Licenciement
  • Choc émotionnel ou accident de la vie (maladie, décès…)
  • Détection d’une opportunité
  • Envie de résoudre un problème de société, réparer une injustice ou aider
  • Envie de devenir riche

Quoiqu’il en soit, les raisons de se lancer dans la création d’entreprises sont souvent les mêmes :

  • Donner du sens à sa carrière professionnelle
  • Changer son chemin de vie pour vivre une passion
  • Travailler pour soi et plus pour un patron
  • Organiser son travail comme on l’entend
  • Atteindre une forme de liberté financière
  • Résoudre un problème de société
  • Devenir riche
  • Vocation ou schéma « familial »

Qui peut être un entrepreneur ?

Tout le monde peut devenir entrepreneur. Il n’y a pas d’âge pour créer son entreprise. Aussi vous pouvez tout à fait devenir entrepreneur à 12, 16, 17, 18 ans ou après 50 ans. Il existe des solutions juridiques et des aides à la création d’entreprise adaptées à tout âge.

Qui plus est, les formalités de création d’entreprise ont été largement simplifiées depuis quelques années et il vous est tout à fait possible d’entreprendre sans argent.

Quel est le meilleur moment pour entreprendre et quand devenir entrepreneur ?

Il n’y a pas de moment particulier ou idéal pour devenir entrepreneur. Le meilleur moment pour entreprendre est quand vous vous en sentez prêt.

Devenir entrepreneur dans quoi, avec quelle idée ?

Trouver une idée est une étape importante de la création d’entreprise. C’est d’ailleurs souvent la première. Il existe mille et un domaines dans lesquels créer votre entreprise.

Vous pouvez choisir une idée d’entreprise en fonction de :

  • Votre passion
  • D’une opportunité business (marché de niche, rentabilité de l’activité professionnelle…)
  • Votre mode de vie rêvé
  • Vos compétences
  • Vos aspirations et valeurs

Quel que soit votre moteur pour créer votre entreprise, nous vous invitons à choisir un domaine qui vous plait. En effet, vous allez passer beaucoup de temps sur votre projet d’entreprise. Si vous voulez mener à bien ce projet sur le long terme tout en restant motivé, vous avez tout intérêt à choisir une idée de business pour laquelle vous avez envie de vous investir.

Comment faire pour réussir son business ?

Il y a 2 grandes façons de juger de la réussite d’un business. L’aspect financier en est un, l’aspect satisfaction et développement personnel en est un autre.

Réussir son business pleinement c’est parvenir à réussir sur ces deux plans. Pour parvenir à réussir sa création d’entreprise d’un point de vue financier, il faut :

  • Choisir une idée d’entreprise qui réponde à un besoin. Au-delà du besoin, il faut surtout qu’il y ait un marché. Autrement dit, votre entreprise doit se positionner en face d’une demande et de gens qui sont prêts à payer pour la solution que vous allez leur apporter.
  • Créer un service unique et proposer la meilleure expérience client possible.
  • Avoir un business model rentable
  • Parvenir à rendre votre entreprise et vos services visibles de vos clients
  • Bien gérer votre entreprise : sa rentabilité, ses investissements et ses flux de trésorerie

Du point de vue de la satisfaction et du développement personnel, réussir sa création d’entreprise c’est :

  • Créer une entreprise alignée sur nos valeurs
  • Juger que cette entreprise est utile
  • Se sentir heureux et épanoui en allant au travail
  • Observer que les moments de doutes ne sont pas suffisants pour vous faire abandonner
  • Être satisfait et fier de son choix et de ce que l’on accomplit

Quelles étapes pour devenir entrepreneur ?

Pour devenir entrepreneur et créer votre entreprise, vous allez devoir suivre plusieurs étapes :

  • Trouver une idée d’entreprise
  • Choisir l’activité qui correspond le plus à votre projet et vos aspirations
  • Étudier votre marché et établir un business plan
  • Établir une stratégie d’entreprise
  • Vous former à la gestion d’une entreprise
  • Préparer votre projet
  • Vous créer un réseau professionnel
  • Choisir votre statut d’entreprise
  • Créer votre société

Une fois votre projet créé, vous devrez gérer votre quotidien d’entrepreneur :

  • Trouver des clients
  • Communiquer sur votre offre
  • Travailler votre réseau
  • Vendre
  • Assurer la production de vos produits ou services
  • Gérer la gestion et la relation client
  • Assurer la gestion juridique et comptable de l’entreprise
  • Éventuellement, recruter, déléguer…

Ces étapes pratiques sont valables pour à peu près tous les projets d’entreprise : devenir freelance, créer une entreprise ou une startup. Néanmoins, au-delà de l’aspect pratique, devenir entrepreneur pour la première fois, c’est aussi et avant tout un cheminement psychologique du créateur d’entreprise.

Les étapes psychologiques de l’entrepreneur

Lorsque l’on décide d’entreprendre pour la première fois et quitter sa vie de salarié pour devenir entrepreneur ; on sort de sa zone de confort. Dès lors, le challenge de la création d’entreprise est double :

  • Vous devez travailler votre projet d’entreprise
  • Vous devez opérer un changement psychologique important

Voici les étapes par lesquelles vous passerez sur le plan psychologique et des conseils pour aborder cette transformation le plus sereinement possible !

Le travail sur l’idée d’entreprise : la période d’enthousiasme

Votre idée, le fait d’envisager un changement de vie, le sentiment euphorique qu’elle va engendrer est la première chose par laquelle vous allez être porté.

En effet, vous allez être motivé par l’idée de contribuer à changer le monde, aider les autres et réaliser quelque chose d’utile ou simplement changer de vie et devenir libre.

Cette perspective va vous inciter à vous lancer corps et âme dans votre projet. Vous allez certainement commencer par faire des recherches sur la création d’entreprise, les financements, les aides, le marketing ou la communication.

Vous allez étudier votre marché, vos concurrents, interroger des gens, monter un business plan, organiser votre travail et votre temps.

Bref, durant quelques mois, vous allez vous focaliser sur un apprentissage théorique ambitieux et apprendre beaucoup de choses en ébauchant les contours de votre projet d’entreprise.

Le projet d’entreprise abouti : La phase de doute

Quand intervient la phase de doute ?

La première phase de doute survient entre la phase de formalisation approfondie de votre idée et le début de la phase d’exécution.

Jusqu’ici, la période de préparation de votre projet d’entreprise avait monopolisé toute votre attention. Mais celle-ci est terminée. À ce moment-là, vous sortez la tête du guidon et vous vous rendez compte du temps qui s’est écoulé depuis votre choix de devenir entrepreneur.

Vous prenez conscience du nombre incalculable d’heures passé à travailler sur votre projet d’entreprise alors que rien n’est fait.

En quoi consiste la phase de doute chez l’entrepreneur ?

Lors de cette phase psychologique, vous combattez littéralement contre vous-même. Le danger de cette phase et qu’elle va remettre en cause votre confiance en vous et votre capacité à devenir entrepreneur !

Lorsque l’on entreprend pour la première fois, cette phase est aussi réelle que difficile à franchir.

À ce moment-là, vous vous retrouvez plongé dans une période de démotivation, mais également de forme de détresse et de solitude.

Il n’en faut pas plus pour que le doute vous saute violemment au visage. À ce moment-là, vous allez réaliser que vous avez investi beaucoup de votre temps et de votre énergie pour un retour sur investissement nul.

Vous constaterez, par exemple, que rien de ce que vous avez produit n’est concret ; à l’exception de vos innombrables heures de lecture et de recherche évaporée, vos 450 bookmarks et votre ébauche de business plan. En réalité n’est pas le cas, mais vous vivrez ce moment comme tel.

Mais, sur le coup, vous resterez focalisé sur votre médiocrité et votre lenteur et vous le vivrez en ce moment comme tel.

Que se passe-t-il en réalité d’un point de vue psychologique ?

Les phases de doutes sont très fréquentes chez les entrepreneurs. Tout au long de votre aventure entrepreneuriale, vous devrez faire avec. La première fois que vous rencontrez le doute, vous êtes simplement en train d’apprendre le métier d’entrepreneur. Vous apprenez pour la première fois la notion d’investissement et le fait que le retour sur investissement peut être différé ou nul.

Est-il normal de douter quand on entreprend ?

Il est tout à fait normal de douter quand on décide de créer son entreprise ou monter un business. C’est d’autant plus compréhensible lorsqu’il s’agit d’une première expérience entrepreneuriale, car absolument tout est nouveau.

Cette période de doute reviendra à plusieurs reprises durant votre vie d’entrepreneur sous diverses formes. Ce sont des sortes de vagues, un yoyo psychologique, une sorte d’ascenseur émotionnel.

Car devenir entrepreneur c’est savoir gérer des phases de satisfaction personnelle et de fierté. Mais, c’est aussi et surtout, savoir encaisser ses phases de doute et de découragement.

Comment surmonter les phases de doutes quand on est entrepreneur ?

Pour surmonter plus rapidement les phases de doute, il est intéressant de s’entourer et de communiquer. Souvent, parler permet d’avoir une vision externe qui vous permettra de prendre conscience de la montagne de travail accompli de manière neutre. Cela vous permet également de voir que vous n’êtes pas seul. Enfin, cela vous apporte souvent des solutions aux problèmes que vous rencontrez ; voire des retours d’expériences qui vous seront utiles.

Apprendre à lâcher-prise

Quand intervient la phase de lâcher-prise ?

La phase de lâcher-prise intervient en pleine phase de doute. C’est elle qui va vous permettre d’en sortir et d’aller chercher un nouveau souffle pour relancer votre projet de création d’entreprise.

Elle marque une première validation de votre souhait de devenir un entrepreneur et signe le début de la phase d’exécution de votre projet d’entreprise. C’est le moment où vous allez devoir mettre en place les premières briques concrètes de votre création d’entreprise.

En quoi consiste la période de lâcher-prise pour l’apprenti entrepreneur  ?

En décidant de créer votre entreprise, vous vous êtes lancé dans l’inconnu. Que ce soit du point de vue personnel, financier ou d’une perspective de carrière professionnelle, vous allez donc devoir accepter de vivre ce changement dans la réalité.

Pour accepter ce changement, vous allez devoir accepter réellement cette sortie de votre zone de confort et opérer une forme de lâcher-prise.

C’est d’autant plus vrai si vous étiez habitué à une situation stable avec un emploi enrichissant. Ce phénomène sera vraisemblablement également exacerbé par votre âge, un caractère anxieux et le fait d’être resté durant une longue période dans la même structure.

Pourquoi cette phase est-elle indispensable dans le processus psychologique pour entreprendre ?

L’absence de repère, la perte du référentiel de valeur que vous aviez dans votre ancien écosystème, la routine quotidienne ; tout cela, vous allez devoir l’abandonner.

Peut-être ressentirez-vous de manière plus ou moins consciente cette bataille intérieure au travers de répercussions physiques ou comportementales temporaires de stress.

Que se passe-t-il lors de la période de lâcher prise ?

Cette phase marque le début de votre construction psychologique d’entrepreneur. C’est une étape charnière de votre démarche. Elle vous permet de forger votre posture de chef d’entreprise.

C’est à partir du moment où vous aurez surmonté cette étape que vous aurez réellement et entièrement accepté la possibilité de devenir un vrai entrepreneur.

La phase d’exécution du projet : retrouver la motivation de l’entrepreneur pour rebondir

Quand intervient la phase de remotivation ?

La phase de remotivation intervient juste après avoir commencé à accepter l’idée de quitter votre zone de confort.

Elle marque une première validation de votre souhait de devenir un entrepreneur et signe le début de la phase d’exécution de votre projet d’entreprise. C’est le moment où vous allez devoir mettre en place les premières briques concrètes de votre création d’entreprise.

Comment se remotive-t-on quand on est chef d’entreprise ?

Si les phases de remotivation peuvent se reconstruire d’elles-mêmes, vous pouvez accélérer leur survenue.

Voici quelques conseils pour se remotiver en tant qu’entrepreneur. Afin de passer les phases de coup de mou, voire de déprime, vous pouvez :

  • Prendre une vraie pause et prendre du recul
  • Faire du sport
  • Vous trouvez une passion
  • Passer du temps en famille
  • Prendre des vacances pour recharger vos batteries
  • Vous forcer à adapter votre rythme de travail à vos moments de productivité
  • Respecter des horaires normaux
  • Voir du monde et sortir
  • Trouver un moyen de rééquilibrer votre vie professionnelle et personnelle
  • Apprendre à mieux gérer votre temps

Relativiser et prendre conscience que la quantité de travail n’est pas forcément synonyme de la qualité ou d’efficacité est aussi une clé puissante.

Enfin, même si cela est contre-intuitif, accepter de ne pas être efficace tout le temps et parfois le meilleur moyen de redevenir productif rapidement.

La peur de l’entrepreneur : la peur d’échouer ou de trop bien réussir

Il existe un point clé dans le processus de construction psychologique d’un entrepreneur. Elle est connue sous le terme de peur de l’entrepreneur.

Qu’est-ce que la peur de l’entrepreneur ? En quoi consiste-t-elle ?

La peur de l’entrepreneur caractérise en réalité un moment d’hésitation. Cette peur peut se manifester sous diverses formes relatives à la psychologie de chacun.

Les principales peurs au moment de devenir entrepreneur peuvent donc être de différentes natures :

  • Peur de l’échec (avoir peur de ne pas y arriver)
  • Peur de trop bien réussir et de ne pas parvenir à gérer la croissance ou le succès
  • Peur du regard des autres
  • Peur de manquer d’argent
  • Peur de l’impact sur son plan de carrière
  • Peur de la solitude
  • Peur de la concurrence et complexe d’infériorité
  • Peur de ne pas être à la hauteur

Quand intervient la phase de peur de l’entrepreneur ?

Les périodes de peurs de l’entrepreneur sont certainement l’exemple de l’abandon de projet d’entreprise pour les mauvaises raisons.

Lors des phases de peur de l’entrepreneur, vous allez vous retrouver piégé entre votre envie d’entreprendre de continuer à développer votre idée et les sirènes du confort de votre ancienne vie.

Malheureusement, aussi convaincu que vous soyez par votre idée, aussi compétent que vous puissiez être ; aussi rassurants qu’aient été les retours obtenus auprès de vos futurs clients ; vous ne l’éviterez pas. Elle joue comme une force de rappel et de protection d’un danger perçu à l’image de toutes les peurs.

À quoi ressemble la peur de l’entrepreneur ?

Si je devais décrire de manière concrète la peur de l’entrepreneur, je dirais que c’est une période durant laquelle vous allez procrastiner, avancer à reculons ou vous empêcher d’avancer.

Vous allez vous surprendre à hésiter pour tout. Vous allez tout mettre en œuvre pour éviter de vous lancer à fond. C’est un peu comme se retrouver au-dessus d’un précipice sans avoir envie de faire demi-tour, mais sans pouvoir le franchir complètement non plus. Vous mettez tout en œuvre pour trouver une excuse avant de revenir en arrière.

Cette position, bien qu’inconfortable, vous donne l’impression de recréer un lien avec votre zone de confort pour pouvoir vous y replier en cas de besoin.

Comment se caractérise la phase de peur chez l’entrepreneur ?

De manière concrète, la phase de peur chez l’entrepreneur se caractérise par une incroyable capacité à s’autosaboter et donner l’impression de se noyer dans un verre d’eau.

Ainsi, vous vous surprendrez à freiner plus ou moins consciemment toutes les actions (investissements financiers, actions) susceptibles de faire avancer concrètement votre création d’entreprise.

Par exemple, vous pourrez avoir préparé vos cartes de visite depuis 2 mois, avoir fait le tour des sites d’impression, être allé jusqu’au bouton de commande plusieurs fois sans avoir pu vous résoudre à appuyer dessus.

Si vous êtes au chômage, vous allez par exemple vous focaliser sur le rapprochement inexorable de la fin de vos indemnités.

Bref, vous vous retrouvez dans une position où vous êtes à la fois pressé par le temps et paralysé par votre cerveau au prétexte que vous n’aurez jamais le temps nécessaire pour le rendre viable d’ici là.

Malheureusement, le problème est que cette acrobatie est consommatrice d’énormément d’énergie et de temps… pour rien.

Parceque, regardons les choses en face, peu importe le travail et les efforts accomplis, vous êtes en train de vous trouver toutes les raisons du monde pour abandonner. Mais alors, comment sortir de ce cercle vicieux ?

Comment combattre la peur de l’entrepreneur ?

La peur de l’entrepreneur est une peur d’anticipation. Autrement dit, elle n’est fondée sur rien de concret. C’est pour cela qu’elle est compliquée à surmonter.

En effet, même si vous avez bien préparé votre projet d’entreprise, vous ne pouvez pas savoir à l’avance si votre idée va marcher ou faire un flop.

Même si objectivement vous pourriez retrouver un boulot sans problème après votre aventure entrepreneuriale, vous avez l’impression de ne pouvoir vous reposer sur aucune garantie.

Et nous pourrions trouver mille raisons de vous faire douter, car simplement vous ne pouvez pas apporter de réponse à ces doutes. La seule chose dont vous êtes certain(e) c’est que c’est inconfortable.

Toutes ces peurs sont des peurs d’anticipations. Pour les surmonter, la meilleure chose à faire est d’y faire face et accepter les éventualités qu’elles représentent et les relativiser !

De la même manière, je pense qu’échanger avec des personnes qui ont vécu cette expérience avant vous peut agir comme un catalyseur.

Accueillir leur retour d’expérience est probablement une des choses qui vous aidera le plus. Les informations qu’ils partageront avec vous vous amèneront à renforcer les intuitions que vous avez peut-être, mais que vous avez besoin de confirmer.

En quoi ces événements vous aident-ils à devenir entrepreneur ?

Que ce soit au lancement de votre entreprise ou durant sa vie, ces événements vous aident à avancer.

Elles ont l’immense avantage de vous en apprendre énormément sur vous-même. Dans le cas présent, je dirais qu’elles vous permettent de tester votre envie profonde d’entreprendre et votre maturité à supporter l’entrepreneuriat.

La phase de déclic psychologique : mindset et esprit entrepreneurial

Qu’est-ce que la phase de bascule psychologique ?

Si vous avez connu et passé toutes les étapes précédentes sans abandonner, c’est vraisemblablement que votre choix de devenir entrepreneur, créer votre entreprise, devenir freelance ou autoentrepreneur est définitivement arrêté.

Comment sait-on que l’on a développé terminé sa transformation en entrepreneur

Dès le lendemain de votre bascule psychologique, vous allez vous surprendre à aborder votre projet différemment. Vous serez beaucoup plus efficace : vous allez arrêter de vous focaliser sur la réussite éventuelle du projet et vous recentrer sur son exécution. Vous ne serez plus paralysé par le rapprochement irrémédiable d’une échéance ou la peur de l’échec; mais sur la manière d’avancer efficacement.
Vous allez vous rendre compte que vous avez réussi à développer un vrai mindset d’entrepreneur.
En effet, vous allez constater un vrai changement dans votre manière de gérer les choses et commencer à agir avec un vrai esprit entrepreneurial.

Bien sûr, il vous arrivera encore d’avoir des moments de mous, mais vous ne verrez peut-être plus cette expérience comme quelque chose mettant en jeu votre vie, mais plus comme une expérience de vie. Et vous aurez appris énormément de choses sur la création d’entreprise, mais aussi sur vous.

Quels sont les avantages de l’entrepreneuriat ?

Les avantages de l’entrepreneuriat peuvent d’être d’ordre personnel, professionnel ou financier.

Parmi ses nombreux avantages, l’entrepreneuriat vous permet de  :

  • Choisir votre domaine d’activité et vivre de votre passion,
  • Choisir votre rythme de travail,
  • Travailler d’où vous voulez,
  • Donner du sens à votre carrière ou votre vie,
  • Être plus libre et ne pas avoir de compte à rendre à un patron,
  • Pouvoir dire non,
  • Choisir vos collaborateurs,
  • Développer de nouvelles connaissances,
  • Vous former et développer de nouvelles compétences,
  • Apprendre à vous connaitre,
  • Elargir votre horizon professionnel,
  • Gérer votre entreprise comme vous l’entendez,
  • Ne pas être limité dans vos prises de décisions,
  • Apprendre à tester, échouer, vous relever et vous améliorer,
  • Potentiellement mieux gagner votre vie,
  • Développer votre confiance en vous,
  • Sortir de votre zone de confort …

Bien sûr, les avantages que l’on trouve à l’entrepreneuriat dépendent de chacun. Par exemple, à titre personnel, devenir entrepreneur m’a permis :

  • D’apprendre à mieux gérer mon stress (aller vers les autres plus facilement, démarcher et passer des coups de téléphone…)
  • De mieux me connaitre moi-même et de formaliser des axes de développement personnel
  • Travailler sur ma confiance en moi
  • Relativiser
  • Acquérir de nombreuses compétences
  • Me remettre en question
  • Revoir mes priorités de vie
  • Apprendre à agir en entrepreneur
  • Mieux gérer le rapport à l’argent et l’investissement
  • Trouver des stratégies pour adapter mon travail à ma manière de fonctionner…

Comment trouver le courage d’entreprendre ?

Il n’y a pas de recette miracle autre que le travail sur soi pour trouver le courage d’entreprendre. La meilleure manière de trouver le courage d’entreprendre réside probablement en 3 points :

  • Comprendre et assimiler qu’il faut effectivement du courage
  • Effectuer un travail sur soi pour se connaitre
  • Se poser les bonnes questions sur nos freins
  • Trouver les moyens de les relativiser pour les surmonter.

Voici quelques-unes des réponses qui m’ont permis de franchir le pas :

  • Entreprendre ne menace en rien votre intégrité physique. C’est très souvent une activité peu risquée.
  • L’opportunité ne se représentera peut-être plus
  • On ne regrette que ce que l’on n’a pas tenté. Si vous avez choisi ce moment pour créer, c’est pour une bonne raison.
  • Vous allez apprendre beaucoup de choses et gagner en autonomie et développer des compétences valorisables
  • Vous allez tenter une aventure que peu de gens ont le courage de mener
  • Que vous ayez eu un emploi avant ? En quoi avoir essayé et peut-être réussi à créer une société vous empêcherait-il de retrouver un poste de salarié ?

Essayer de créer sa société quelle que soit sa situation reste tout de même osé aux yeux de la plupart des gens. Cela me semble valorisant sur un CV, quelle qu’en soit l’issue.

Devenir entrepreneur : conclusion

Il existe des milliers d’idées pour créer une entreprise, autant de façons d’aborder l’entrepreneuriat et d’entreprendre.
C’est pourquoi votre métamorphose entrepreneuriale variera probablement un peu de celle décrite ici. Néanmoins, pour avoir échangé avec pas mal de gens qui créent leur entreprise pour la première fois, les points communs sont également frappants.

Aussi, j’espère de tout cœur que cet article vous a permis de disposer de clés et conseil utiles pour aborder votre aventure entrepreneuriale un peu plus sereinement.

N’hésitez pas à partager cet article si vous estimez qu’il peut aider d’autres personnes. Vous pouvez également vous inscrire à la newsletter Anaio pour recevoir nos prochains contenus.

Il ne me reste qu’à vous souhaiter toute la réussite pour votre projet d’entreprise et vous inviter à enrichir ce contenu en partageant votre retour d’expérience en commentaire si le cœur vous en dit !

bertrand vautravers

Bertrand Vautravers

Fondateur de l'organisme de formation Anaio

Passionné de référencement web, de marketing digital et de développement web, j'ai décidé de créer l’organisme de formation Anaio après 19 ans d’expérience professionnelle dans le domaine du développement informatique, du management et de l’édition logicielle. Aujourd'hui j'aide les créateurs d’entreprise, freelance, auto-entrepreneurs et TPE à gagner un temps précieux et booster leur activité et en les formant au digital.

Pin It on Pinterest